parallax background

Une semaine à la découverte de Fès

1 avril 2019

S'il y a bien une passion sur laquelle ma femme et moi nous retrouvons sans problème, c'est notre amour du voyage ! Chaque année, nous essayons au moins deux fois de nous rendre dans un lieu que nous n'avons jamais visité avant, histoire de s'enrichir et d'en prendre plein les yeux. Il s'agit généralement d'un voyage en famille durant les périodes de vacances scolaires avec nos deux filles, et d'un voyage à deux dans les premiers mois de l'année qui nous permet également de nous retrouver et de s'échapper un peu du quotidien.

Une pause bien méritée que nous avons choisi de passer au Maroc en ce mois de février 2019. Nous connaissions déjà Marrakech et Agadir, et souhaitions revenir une fois de plus dans ce pays si riche à nos yeux. Nous avons donc opté pour le Nord qui nous était totalement inconnu, en nous basant à Fès. Au programme : plusieurs jours à arpenter les ruelles de cette si jolie ville, et excursions dans la région à la découverte de Meknès et du Moyen-Atlas.

Fès, la perle du nord-marocain

Ville impériale, Fès était autrefois une des principales cités du monde arabo-musulman. Regroupant de très nombreuses écoles coraniques (les médersas), il s'agissait d'une des principales villes universitaires, comptant un nombre important de penseurs et d'érudits. Ce riche passé, on en devine facilement les traces aux quatre coins de sa medina (vieille ville) : édifices religieux, mosquées et médersas nous entrouvrent leurs portes et nous dévoilent des fragments de leur histoire. Mais le charme de Fès ne s'arrête pas là ! La ville, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, est également une ville d'art et d'artisanat. Chaque coin de rue nous ouvre les portes d'un atelier où l'on peut observer sculpteur, potier, ébéniste, ou encore forgeron. Constituée de plus de 9 000 ruelles, nous nous sommes ainsi laissé porter durant plusieurs jours, traversant souks, échoppes et lieux historiques, en profitant pleinement de l'hospitalité et la gentillesse des fassis.

Nos incontournables à visiter

  • Bab Boujloub et Bab Rcif, les portes de la medina : parmi nos incontournables, on retrouve bien évidemment les deux principales portes d'entrée de la médina, et plus encore Bab Boujloud, aussi appelée la porte bleue, ornée de magnifiques mosaïques.
  • Les tanneries : s'il y a bien une image de Fès connue dans le monde entier c'est celle de ses tanneries. Pour y jeter un œil, rien de plus simple. Il suffit d'emprunter les ruelles qui les longent, et accepter les propositions des commerçants qui nous invitent à monter sur leurs terrasses. La tannerie Chouara est la plus grande et plus connue de la ville, mais nous avons pris autant de plaisir à en découvrir une plus petite, à deux pas du fondouk Nejjarine. Un artisanat propre à la ville dont le spectacle n'est à rater sous aucun prétexte lorsqu'on y pose ses valises.
  • Les médersas et mosquées : comme précisé précédemment, la ville compte d'innombrables édifices religieux. Les anciennes écoles coraniques ou médersas sont ouvertes à tous et peuvent donc se visiter moyennant quelques dirhams. Les mosquées, elles, ne sont accessibles qu'aux musulmans, mais laissent tout de même leurs portes ouvertes afin de permettre aux passants d'entrevoir la richesse de leur architecture.
  • Le jardin Jnan Sbil : un peu à l'extérieur de la vieille ville s'étend le superbe jardin Jan Sbil. Un véritable havre de paix et de fraîcheur qui permet pour quelques heures d'échapper au tumulte de la ville.

Nos visites aux alentours de Fès

Etant sur place pour une semaine complète, nous avons fait le choix de passer deux journées à l'extérieur de la ville pour découvrir la région. Pour organiser cela, nous avons tout simplement fait appel à l'intendant de notre riad qui a contacté pour nous un chauffeur pour nous conduire durant ces deux jours. Outre le coup de cœur que nous avions déjà pour Fès, nous avons également adoré la région qui l'entoure. Très vert, ce nord marocain nous aura séduit de par la nature et la faune qu'il a à offrir.

Une journée à Volubilis et Meknès

Pour cette première escapade hors de la ville, nous prenons la direction de Meknès, située à seulement une heure de route de Fès. En chemin, nous découvrons de charmants petits villages nichés en bord de lac, au creux de paysages vallonnés.

Les champs d'orangers et d'oliviers défilent ainsi jusqu'à notre premier arrêt, unique au Maroc : le site antique de Volubilis. Très bien conservé, le site romain est le plus grand d'Afrique du Nord, et présente notamment de très belles mosaïques, qui recouvraient autrefois les sols des bâtiments. Nous passons ainsi deux bonnes heures à arpenter les ruines des bâtiments sous un soleil éclatant.

Nous reprenons ensuite la route jusqu'à Meknès, autre ville impériale de la région. Moins touristique que Fès, nous plongeons dès notre arrivée au cœur de la médina pour nous imprégner de son ambiance. Après un délicieux déjeuner dans un petit restaurant déniché au fin fond d'une ruelle, nous traversons la ville jusqu'aux souks animés et parfumés. Nous déambulons ainsi une bonne partie de l'après-midi passant d'étal en étal jusqu'à rejoindre la médersa Bou Inania, assez semblable à celles déjà visitées à Fès. Nous terminerons notre après-midi en observant les locaux sur la place Lahdim, nous rappelant la vie nocturne que nous avions rencontré sur la célèbre place Jamaa El Fna de Marrakech.

A la découverte d'Ifrane, la petite Suisse marocaine

Notre seconde excursion se déroulera cette fois-ci dans le Moyen-Atlas, au sud de la ville de Fès. Une journée placée sous le signe de la nature puisque nous longerons et traverserons tout du long de charmants parcs naturels.

Nous avons pris la direction d'Ifrane, aussi appelée la petite Suisse marocaine, pour découvrir cette ville jadis construite par les français. Son architecture bien particulière n'est pas sans nous rappeler celle de nos villages alpins. Nous profitons ainsi du beau temps pour nous balader dans la ville qui est une des plus propres au monde. Non loin d'une station de ski, elle accueille une population de touristes internationale très aisée, bien loin de l'authenticité rencontrée jusque-là dans les médinas ou petits villages traversés durant notre séjour.

Nous continuons ensuite notre route jusqu'à rejoindre l'importante forêt de cèdres aux abords de la ville d'Azrou. Des familles entières de singes magots y ont élu domicile, et nous prenons donc plaisir à passer deux heures à nous promener entre les arbres et observer les facéties de nos nouveaux petits amis.

Après une pause déjeuner typique au cœur d'Azrou, nous reprenons la route à travers les forêts où de nouvelles familles de singes nous surprennent au détour d'un virage. Un vrai plaisir d'observer ainsi ces animaux dans leur habitat naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *