parallax background

Devenir propriétaire pour la première fois : roi des affaires ou bon pigeon ?

3 mai 2019

Devenir propriétaire, que ce soit pour sa résidence principale ou un premier investissement locatif, c'est avant tout un projet excitant, mais cela peut aussi faire remonter de nombreux doutes, notamment sur le fait de payer, ou pas, son bien au prix juste. Début d'année, le gouvernement a annoncé l'ouverture à tous d'un outil regroupant les prix de tous les biens immobiliers vendus ces 5 dernières années dans le pays. De quoi rassurer ceux qui hésitent et une bonne raison pour moi de revenir sur l'histoire de mon premier achat !

Quand le doute nous habite...

Mon premier investissement locatif, je l'ai réalisé il y a déjà presque 10 ans, à Paris, au cœur du quartier de Montmartre. Parce que oui, avant de devenir propriétaires de notre résidence principale, on a fait quelque chose de pas très courant pour l'époque : commencer par se créer du patrimoine avant d'acheter notre maison ! Il faut dire qu’en tant que  bons parisiens depuis plusieurs années déjà, on avait largement testé le stade de la vie à deux dans 20 m² ! On avait envie de vivre dans un appartement plus grand, profiter d'un minimum d'espace vital pour chacun et penser aussi à notre futur enfant (qui n'a d'ailleurs pas tardé à pointer le bout de son nez !), sans compter sur nos critères de recherches : un joli parquet, une exposition ensoleillée et un petit balcon. Bref, un bien que notre budget ne nous permettait clairement pas d'acheter en plein centre de la Capitale. On commençait quand même à  bien gagner nos vies, et du coup on voulait quand même investir assez rapidement. C'est comme ça qu'on s'est lancés dans la recherche d'un joli studio que l'on pourrait surtout louer facilement.

Une fois la décision prise d'investir dans un bien locatif, est-ce qu'il a été facile de définir à deux les contours de ce projet ? Franchement oui... On a cette chance, Madame et moi-même d'être très souvent sur la même longueur d'onde (ce qui n'est pas donné à tout le monde je vous l'accorde...)! Choisir un type de bien, les quartiers qui nous intéressaient le plus, les travaux dans lesquels on était prêts à nous lancer ou pas, puis finalement notre joli studio, on a franchement pas eu trop de mal à se décider et se projeter. Par contre, le moment venu de passer aux choses sérieuses, juste avant de signer le compromis de vente, je ne vous cache pas que la panique a vite eu fait de nous rattraper !

Parmi les questions qui revenaient le plus dans nos discussions, on se demandait notamment si on faisait vraiment un bon investissement. Même si j'avais un pied dans le monde de l'immobilier depuis quelques années, j'étais complètement novice en tant qu'acquéreur. Est-ce qu'on allait vraiment faire une bonne affaire en achetant le studio sur lequel on avait jeté notre dévolu ? Etait-il vraiment au prix du marché comme nous l'assurait l'agent immobilier avec qui on était en contact, ou était-il finalement trop cher, et nous au final, de bons pigeons ?
Pour tenter de se rassurer et y voir plus clair, on s'est empressé de parcourir les sites qui proposaient, à l'époque, de vagues estimations du prix au mètre carré dans le secteur. On a aussi pris conseil auprès de quelques collègues et amis qui avaient déjà investi du côté de Montmartre ou sur des biens similaires, ou qui avaient déjà conclu des ventes dans le quartier. Si toutes ces démarches et discussions nous ont finalement convaincus qu'on faisait le bon choix, à l'époque on avait aucun moyen d'obtenir les informations réelles et récentes sur ce fameux prix du marché. Impossible de savoir exactement à quel prix notre studio avait pu se vendre auparavant, ou même le prix de vente des biens similaires dans la zone.

Le nouvel outil qui nous aurait bien aidé il y a quelques années !

Si je vous raconte tout ça, c'est parce qu'en début de semaine, en suivant l'actualité, mon attention s'est arrêtée sur une des nouvelles mesures présentées à la fin du mois d'avril par Gérald Darmanin, notre ministre des comptes publics : rendre publiques toutes les données collectées par le fisc ces 5 dernières années concernant justement le prix de vente des biens immobiliers. Maisons, appartements, terrains, vous pouvez maintenant savoir en quelques clics si vous réalisez réellement une bonne affaire ! Un outil qu'on aurait clairement adoré avoir à notre disposition lors de nos différents achats. Données auparavant réservées principalement aux notaires, il sera maintenant plus facile d'estimer le coût réel du bien que l'on souhaite acheter ou revendre, et ce, partout en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *